Biographie

Nadia Ratsimandresy, née à Paris, découvre l’onde Martenot à l’âge de 9 ans dans la classe de Françoise Pellié-Murail à l’école de musique d’Evry.

 

Issue d'un parcours clairement orienté Musicienne-Interprète (diplômée du CNSMDP en 2002), elle saura l'affûter suivant ses désirs et sa pensée électronique en y ajoutant la dimension scénique du spectacle vivant. Au gré de ses collaborations, elle compose pour le spectacle Sweet Dreams are made des chorégraphes I. Schad et S. Aughterlony en 2009 et pour la compagnie Mabel Octobre de J. Depaule, ce qui la conduira à développer une démarche de création double: d'une part Nadia commandera des oeuvres spécialement pour son instrument et électronique en temps réel (Matt Collins, Mimetic, Li-Ying WU, Zeena Parkins) et d'autre part composera pour le film et pour instrumentarium, avec et sans dispositif électroacoustique. Egalement improvisatrice - Nadia a partagé la scène avec Cécile Thévenot, Okkyung Lee, Maria Chavez ou Paul Pignon - elle incarne cette figure de l'artiste complète que l'on trouvait jusqu'au XIXe qui, ni ne scinde, ni n'oppose les actes d'écriture et de jeu. 

 

Membre d’Art Zoyd, de Krumbuktus et travaille régulièrement avec la pianiste Cécile Thévenot sur le projet Tanzania Wolves.

 

Nadia est professeur d’enseignement artistique d’onde au conservatoire à rayonnement régional de Boulogne-Billancourt.